#45 Un avenir prometteur avec les eco-quartiers

Projet définitif de la Bottiere Chenaie - Ecoquartier

Les éco-quartiers, ou aussi « quartiers durables », sont le résultat d’opérations d’aménagement du territoire urbain dans un souci de respect de l’environnement. Il sont porteur d’espoir pour l’avenir de l’écologie car ils concentrent les meilleurs pratiques en matière de performances énergétiques mais également de respect de l’environnement. Ils allient qualité architecturale, mixité sociale et réduction des transports à forte émission de CO2 et de consommation de carburant .

5 piliers fondamentaux dans le fonctionnement d’un écoquartier

1- Les habitations : les logements sont construits de façon à être économes en énergie et utilisant les énergies renouvelables (solaire, éolienne, etc.)
2 – Les déplacements. L’agencement des constructions et les infrastructures favorisent la marche à pied, le vélo et les transports en commun.
3- Les déchets représentent le troisième pilier notable, avec une volonté dans les éco- quartiers de réduire les quantités de déchets par le réemploi et le recyclage tout en sensibilisant les habitants à propos du compostage.
4- La propreté et l’eau constituent le quatrième pilier. Les systèmes de traitements et de récupération de l’eau de pluie sont mis en place.
5- Les végétaux bien sûr , cela réside dans le fait de multiplier les espaces naturels et le patrimoine végétal.
En soit, des micro-villes s’articulent autour d’une réelle dynamique environnementale et qui ont pour vocation d’inspirer les futurs projets d’urbanisme.

L’aménagement du territoire urbain de Nantes Métropole a vu émerger trois quartiers qui font figures d’opérations pilotes : L’île de Nantes, Pré-Gauch et enfin Bottière-Chenaie.

Pour aller plus loin, Le Quartier de la bottière Chénaie.

 

Aristid Moukory

VN:F [1.9.21_1169]
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)

#44 Une expérience Zenius

S5-Nantes-Zenius-experience-saison-4-ou-comment-apprendre-a-se-passer-de-sa-voiture-en-l-espace-de-8-semaines-6095

 

nuancier-410LOC ECO est une entreprise de location de voiture, utilitaire et moto depuis 30 ans. Nous avons rencontré Jérôme Roze et son directeur Jerôme Guienne, qui nous en dise plus.

 

 

Tout commence en 2005

C’est lorsqu’un client vient voir Jerôme Guienne il y a 8 ans, en lui évoquant son souhait d’être récompensé pour sa fidélisation, que tout commence. En effet, à l’époque la location de véhicule est ponctuelle, ce citoyen a fait part d’un choix de régularité donc d’offres préférentielles. Jerôme Guienne a alors pensé qu’un produit d’abonnement serait une bonne solution.

La preuve par l’exemple

La mission est de prouver que l’on peut vivre ses déplacements sans voiture. Avec la Zenius expérience, les citoyens peuvent, tout les ans et pendant une durée de plusieurs semaines, avoir recours gratuitement aux services de LOC ECO et de ses partenaires.La prise de conscience est immédiate: payer moins cher et préserver la planète. Le développement durable est une thématique forte sur laquelle s’appuie l’entreprise. L’objectif est de proposer du changement et de montrer qu’il est possible de vivre autrement. Les résultats sont souvent très concluant.

Les embouteillages et la vie chère incitent les citoyens à recourir de plus en plus à des modes alternatifs pour se déplacer. Le succès des abonnements de bus et de Bicloo en témoignent. Malgré tout, la voiture reste un mode de transport important dont les usagers ont du mal à se séparer. Pour se faire, les loueurs de véhicules sont là. Outre un objectif de profit, le changement de comportement à travers l’expérience est l’idée phare.

« Après l’expérience rien n’oblige la personne à s’engager. L’important est le test et l’incitation à la réflexion quant aux modes de vie qui prennent du temps, de l’argent, et nuisent à la santé de la planète. »

Le site  propose de ré-organiser les modes de déplacements avec cette expérience. Des témoignages sont également présent, comme celui de Bertrand Lancelot, dentiste de 51 ans :

« Qui sait, la Zenius Expérience sera peut-être l’occasion pour moi de vendre enfin ma voiture ?  »

Il y a aujourd’hui près de 200 abonnés sur Nantes. Les membres de l’entreprise constatent un engouement particulier pour le service et un intérêt fort pour la protection de l’environnement.

N’hésitez pas à faire le test, rien de tel que du nouveau dans nos quotidiens!

Marie-Cécile DELAHAIS

 

VN:F [1.9.21_1169]
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)

#43 Bouffay bien, Bouffay bio !

Bio Nant'

nuancier-410Rue du Briord, en plein cœur du quartier Bouffay, se trouve la seule et unique épicerie bio indépendante du centre ville nantais. Rencontre avec l’un des employés de Bio Nant’.

Dès l’entrée, le ton est donné : Jonathan, la vingtaine enjouée, arbore fièrement son T-shirt jaune banane-citron, couleur emblématique de Bio Nant’ :

- «Bonjour et Bienvenue ! Que puis-je faire pour vous ? »

- « Bonjour, c’est pour un article. »

-« Super, parlons peu, parlons bien, parlons bio. Moi c’est Jonathan,  on n’a qu’à se tutoyer ! »

De formation cuisinier-sommelier, le jeune homme se destinait à ouvrir une cave de vins bio. Le projet étant tombé à l’eau, et voulant rester dans le bio, il s’épanouie depuis huit mois dans cette fameuse petite épicerie : « Pour moi le bio, c’est une philosophie ».

Bio Nant’ a vu le jour il y a 7 ans, d’abord sur les marchés. Suite à une forte demande de la part des clients, l’épicerie est ouverte depuis 2 ans.

Le concept tient en trois mots : bon, bio, local.

« Ici, on est 100% local sur tout ce qui peut être local, on connaît tous nos producteurs ! »

L’épicerie se fournit au Min de Nantes : « Tous les matins on va chercher nos produits et tous les soirs ils sont remballés et ramenés au Min pour qu’ils soient mis en stockage au frais : on respecte nos fruits et légumes, faudrait pas qu’ils mûrissent trop vite ! ».

Et surprise, pour certains produits, les prix sont moins élevés qu’en grande surface : « On essaye de travailler avec plusieurs producteurs bio, toujours locaux, cela nous permet d’avoir des produits moins chers. ».

La clientèle de l’épicerie compte beaucoup d’habitués : « Tu peux être sûre que si tu achètes ici, tu reviendras, même si certains de nos produits sont un peu plus chers que dans les grandes enseignes commerciales. Tous nos clients qui ont goûté nos avocats sont revenus. On sait que nos produits, c’est le top ! ».

L’étalage de fruits et légumes change selon la saison, c’est la politique de la maison : « Ce sont les producteurs qui décident, tous nos produits sont de saison. On ne va pas faire venir les tomates d’Espagne parce qu’il n’y en a plus en France, surtout si elles sont pleines d’eau et sans goût : question de principe ! ».L'étalage de fruits et légumes

Bio Nant’ propose aussi des paniers de fruits et légumes à 10 euros directement en magasin ou précommandés sur leur site internet. En effet ils disposent d’un système de livraison écolo, le fameux triporteur : «les nôtres sont jaune flashy ! ». Et, détail non négligeable : les livraisons sont gratuites.Ils ferment donc leur magasin de 14h à 16h30 pour sillonner le centre ville, et reprennent leurs vélos à 19h, et ce, tous les jours de l’année. Pour les destinations plus excentrées, ils utilisent des voitures : « et pas pour un seul panier évidemment, on regroupe les livraisons sinon ce ne serait pas écolo ! ».

Et pour les amateurs de cuisine, vous trouverez de délicieuses recettes sur leur site internet. Alors, à vos fourneaux avec un gratin rutabaga, navet, carotte, pomme de terre, si toutefois vous savez comment faire cuire les robes de terre en pomme de chambre… Ou l’inverse !

Sophie Frappier.

 

 

VN:F [1.9.21_1169]
Rating: 5.0/5 (2 votes cast)

#42 Du vert dans les entreprises !

Entreprise responsable

nuancier-4Si les citoyens détonnent par leurs initiatives vertes, les entreprises ne manquent pas non plus d’inspiration quant au développement durable. A Nantes, plusieurs structures s’attardent sur la mouvance « green » dans l’entreprise.

Des professionnels de la communication et du développement durable ont créé en 2008 l’association écollectif. Il manquait une structure locale pour aider les professionnels dans cette nouvelle démarche et écollectif s’est rapidement positionné sur deux axes de travail : conseiller sur une communication responsable et développer une responsabilité globale en entreprise. La communication écolo, ce n’est pas si évident, et l’association a compris qu’elle avait besoin de former les entreprises pour réussir le pari : faire prendre conscience des enjeux du développement durable, accompagner et même aider à la création d’entreprise.

Il est un autre collectif de ce genre affilié à la Chambre de Commerce et de l’Industrie : un réseau d’entreprises pas comme les autres, le Club Environnement. Objectif : mener des actions communes en matière d’environnement et proposer des réunions ou des visites d’entreprises. Et si les réseaux de professionnels sont plutôt actifs, il existe aussi à Nantes des structures privées qui aident au développement des entreprises comme Terra 21, un bureau d’étude issu du groupe Terra. L’agence s’intéresse à des domaines d’expertise comme la mobilisation des équipes ou les démarches de développement durable dans le secteur culturel. Continue reading

VN:F [1.9.21_1169]
Rating: 4.8/5 (5 votes cast)

#41 – J’ai testé pour vous Gotoo, le déclencheur d’éco-mobilité

Crée en 2009 par Nicolas Tronchon et la startup Transway, Gotoo est une application qui récompense l’usage de transports alternatifs tels que les transports en commun, le covoiturage, le vélo et la marche à pied. D’abord expérimenté auprès de 3000 salariés d’entreprises nantaises, le projet permet dorénavant à toute personne se déplaçant de manière responsable, d’être récompensé. J’ai testé pour vous GoToo, le déclencheur d’éco-mobilité.

Étape 1 : l’inscription

Go Too est une application accessible sur internet via le site www.gotoo.fr mais aussi sur iPhone et Androïd. L’inscription est simple et gratuite. Il suffit de créer un profil en y ajoutant email, login, mot de passe, nom, prénom et votre code postale. Celui-ci permet de retrouver de manière automatique les communautés existantes dans votre ville et de connaître les utilisateurs réalisant des trajets identiques ou proche du vôtre.

Étape 2 : bougez et déclarez !

Bougez en utilisant le maximum de transports doux : marche à pied, vélo, covoiturage, train, bus, métro… Le but de la démarche est de mesurer les économies et d’inciter les personnes à se déplacer autrement que seule dans leur voiture.

Crédit photo: Marie Leclercq

Continue reading

VN:F [1.9.21_1169]
Rating: 5.0/5 (4 votes cast)

#40 – Un parfum d’écologie

Ylang-ylang des Comores. Crédits : Philippe Chavanne

Adepte de l’économie équitable, Stéphane Piquart parcourt les pays et collabore avec les producteurs locaux pour améliorer leurs conditions de vie tout en préservant l’environnement pour aboutir à des parfums plus naturels et de meilleure qualité.

Il y a 15 ans, Stéphane rencontre Steve Birkbeck qui cherche à vendre des huiles essentielles, notamment du santal australien dont la qualité s’améliore à l’époque. Il pousse dans des zones très sèches où vivent des Aborigènes. Ils décident de replanter dix arbres pour chaque arbre arraché. Avec l’aide d’ONG locales, ils permettent aux populations locales d’acheter des machines ou de construire des habitations à l’abri du soleil.

Continue reading

VN:F [1.9.21_1169]
Rating: 5.0/5 (2 votes cast)

#39 – Un téléphérique dans le ciel de Nantes !

Vision du Téléphérique

La Cité des Ducs est déjà bien desservie par les transports en commun. Prendre le tram pour franchir la Loire, rien de plus banal aujourd’hui pour les Nantais… Et demain, pourquoi ne pas prendre le téléphérique ? Chiche !

Plusieurs types de transport sont mis à la disposition des citoyens nantais pour assurer leurs déplacements. Si certains sont peu orthodoxes, à l’image de l’Éléphant, sur le dos duquel il est possible de monter pour se balader sur l’île de Nantes, il en existe d’autres plus classiques, et surtout plus efficaces ! Pour assurer les liaisons vers la périphérie nous disposons de busway et tramway, sans oublier les récentes lignes Chronobus. Pour ceux qui ont le pied marin le navibus relie le centre ville au village de Trentemoult. Pour effectuer des déplacements en centre ville les Bicloo sont mis à disposition des riverains. Toujours en recherche d’innovation, Nantes souhaite depuis 2010 créer un téléphérique qui relierait le quartier Saint-Anne, l’île de Nantes et Rezé. Continue reading

VN:F [1.9.21_1169]
Rating: 5.0/5 (2 votes cast)

#38 – Les petits pains bio de chez Catherine

Ouvert depuis près de 8 ans à Nantes, cette boulangerie-pâtisserie a fait le choix de la qualité écologique et gustative. En effet, ici on se différencie des autres boulangeries, on propose des produits 100% bio et c’est la seule boulangerie-pâtisserie sur Nantes qui fonctionne de cette manière.

Catherine Guillet, la gérante ne prend pas à la rigolade la culture biologique. Le bio c’est son dada. Elle vit, dort, mange et milite pour le bio. C’est un mode de vie qu’elle et son mari ont adopté depuis toujours. « Les produits bio pour moi retransmettent le goût authentique. Un aliment bio vous apportera beaucoup plus de saveurs, de parfums, d’amertume et d’acidité. Des grands restaurants étoilés au Guide Michelin cuisinent uniquement avec des produits bio et ce n’est pas pour rien qu’ils en sont récompensé » ajoute-t-elle.

Continue reading

VN:F [1.9.21_1169]
Rating: 5.0/5 (3 votes cast)

#37 – Freecycle débarrasse vos greniers

  »Changer le monde un cadeau à la fois »

Il vous est sans doute déjà arrivé de ne pas savoir quoi faire de vieux objets encombrants dont vous n’avez plus l’utilité. Si vous comptiez vous en débarrasser à la déchetterie du quartier, vous serez ravis d’apprendre que Freecycle vous offre une alternative éco responsable et solidaire !

Freecycle, qu’est ce que c’est ? C’est tout d’abord 7 millions de membres à travers le monde dont 47 929 en France, répartis dans 475 groupes différents. C’est aussi une organisation qui met en relation des personnes qui souhaitent se débarrasser d’objets qui les encombrent avec des personnes qui en ont besoin. C’est enfin un moyen efficace et novateur de libérer les espaces naturels d’objets abandonnés bien qu’encore utiles. De fait cela réduit le consumérisme à outrance et  la production de masse qui a un impact nocif sur la planète. Continue reading

VN:F [1.9.21_1169]
Rating: 5.0/5 (3 votes cast)

#36 – Qivivo, la cure minceur des factures d’électricité

Adrien, CEO de Qivivo

Quoi de mieux qu’un outil qui évalue et contrôle vos dépenses énergétiques afin que celles-ci soient le plus en adéquation avec vos réels besoins, et faire ainsi baisser votre facture d’électricité ? C’est ce que propose Adrien Suire avec sa nouvelle start-up nantaise Qivivo.

Lorsque son fils lui demande ce qu’il va faire le matin, Adrien Suire répond qu’il va sauver la planète ! Ce Qivivien audacieux n’a pas tout à fait tort. Depuis quelques mois il s’est lancé un défi : celui d’innover dans le secteur de l’énergie et d’opérer un changement auprès des citoyens. Cet ingénieur en automobile est sensibilisé depuis tout petit aux problématiques de l’énergie et aux études de consommation. Les membres de sa famille œuvrent également sur toutes ces questions, ce qui complète une solide expertise dans ce domaine. Continue reading

VN:F [1.9.21_1169]
Rating: 5.0/5 (4 votes cast)